Bergrennen Reitnau


Les photos de la Bergrennen Reitnau sont disponibles dans la section photo.

Pour la deuxième manche du championnat suisse des courses de côte, les pilotes avaient rendez-vous pour la traditionnelle course de Reitnau, dans le canton d'Argovie, non loin des frontières allemandes et françaises. Une nouvelle fois, plus de 200 partants étaient présent, pour 4 montées (2 essais et 2 courses) sur la journée de dimanche. L'occasion pour les champions 2016, Eric Berguerand et Reto Meisel, de prendre leur revanche après la manche inaugural de Hemberg où ils avaient été battus tous les deux.

Après la matinée pluvieuse, la piste se met à sécher pour la course. Pour la plupart des pilotes, cette montée était une loterie au niveau pneumatique, et ceux ayant fait le pari de prendre les pneux slicks avaient un avantage certains. Dans ces conditions, beaucoup de pilotes paraient à la faute en course, occasionnant de nombreux arrêts de course. Et lors du début de la deuxième montée, la grosse sortie de piste de Chris Steiner, à qui nous souhaitons un bon rétablissement, allait mettre un terme à la course. Les points pour le championnat sont donc diviser par 2.

En voiture de compétition, Eric Berguerand corrige le tir en réalisant une belle montée, et s'impose avec près de 2 secondes d'avance sur Marcel Steiner, qui reste néanmoins en tête du championnat. Belle lutte pour la 3ème place du podium où Simon Hugentobler devance Christian Balmer de 6 centièmes, suivi également à une seconde de Grégoire Sieggen qui effectue une belle course, et Marcel Maurer, excellent depuis le début de saison en slalom, sur sa formule Renault.
Dans le groupe E1, Reto Meisel a de nouveau connu des ennuis, et il termine très loin au classement... Mais la lutte pour la victoire fut absolument sublime : Bruno Ianiello s'empare en premier de la tête, avant que Roger Schnellmann ne vienne lui prendre la première place pour un dixième. Puis, quelques secondes plus tard, Romeo Nüssli passe juste devant Schnellmann, pour un petit centième! Il confirme une fois de plus sa pointe de vitesse, notamment dans des conditions délicates.
Dans la classe 2 litres, c'est l'originale et très belle Mazda MX5 de Daniel Baumgartner qui s'impose, devançant la Clio de Roland Graff d'un petit plus d'une seconde, et la Suzuki Swift Patrick Flammer qui termine 3ème, à 8 centièmes de Graff.

En groupe IS, Frédéric Neff prend une nouvelle fois les commandes de l'armada Porsche, et termine également premier des voitures de tourisme. Il devance à nouveau Bruno Sawatzki pour 6 dixièmes, et Danny Krieg, qui termine à 3 dixièmes de Sawatzki. Neff en profite donc pour prendre un petit peu le large au championnat devant Schnellmann.
Dans la classe 2,5 litres, Roman Marty s'impose une nouvelle fois, avec 8 dixièmes d'avance sur Joseph Koch, qui fut mit sous pression par Urs Banz et son Ascona, qui échoue à la troisième place pour 4 dixièmes.
En classe 2 litres, podium 100% Opel avec la victoire de la Kadett de Thomas Frei, qui devance de 3 dixièmes l'autre Kadett de Jürg Ochsner, et Philip Niederberger, également sur Kadett, à une seconde.
En classe 1600, la Toyota Corolla de Werner Rohr prend une nouvelle fois l'ascendant sur la Volkswagen Polo de Stephan Burri, qui empêche le doublé Toyota de peu, Andreas Lanz terminant à 2 dixièmes de lui. A noter la très bonne performance de Christoph Mattmüller, quatrième à moins d'un dixième de Lanz, sur sa Scirocco.

Le spectacle fut présent en course, mais aussi avec les démonstrations, avec un camion de course, les petits engins à moteur de kart (baignoire, bobsleigh ou encore caddie), ou bien encore avec les démonstrations de drift. Malgré la météo, le public a répondu présent en nombre, reflétant l'importance de cette course de Reitnau.
Prochain rendez-vous pour nous, la course de côte de Homburg, en Allemagne, non loin de la frontière française, puis la 3ème manche du championnat suisse, à Ayent - Anzère, avec un plateau phénoménal avec 270 pilotes inscrits !