Course de cote Ayent - Anzère


La 4ème manche du championnat suisse se déroulait dans le Valais, pour la traditionnelle course de côte d’Ayent - Anzère. Dans un cadre de rêve, cette course sera le point culminant du championnat, anzère se situant à 1500m d’altitude. Et comme toujours, les pilotes ont répondu présents avec environ 250 engagés, sur un tracé dont le revêtement a été refait en très grande partie. Pour les favoris, Marcel Steiner devant troquer sa LobArt contre son ancienne Martini, Eric Berguerand faisait figure de favori, si sa Lola tenait tout le weekend.

Et, dès la première montée, Berguerand s’empare de la tête de la course, s’approchant à quelques dixièmes du record. Derrière, Steiner prend la secondes place, à distance de Berguerand, juste devant Robin Faustini. Dans la seconde montée, Berguerand bat le record de 2 dixièmes. Enfin, dans la dernière montée, le record tombe une nouvelle fois, de près d’une seconde! Avec le nouveau revêtement jusqu’au milieu du parcours, Berguerand s’est régalé et en a profité pour améliorer nettement le record. Derrière lui, Steiner devance Faustini à chaque montée, et prend logiquement la deuxième place qui reste une excellente opération au championnat pour lui.

En voiture de tourisme, le duel Ronnie Bratschi - Roger Schnellmann allait reprendre, sur ce tracé favorisant le style de pilotage de Bratschi. Mais, lors de la première montée, Schnellmann prend les devant, car Ronnie est allé caresser une glissière au milieu du parcours, lui faisant perdre quelques dixièmes. Lors de la seconde montée, c’est un Bratschi déchainé qui s’élance, et bat le record de Meisel de plus d’une seconde. Schnellmann ne peut en faire autant, finissant à 3 secondes de Bratschi sur cette montée. Enfin, lors de l’ultime montée, Bratschi ne prend pas le départ mais remporte tout de même la victoire devant Schnellmann donc, et Thomas Kessler qui monte sur le podium.
Parmis les belles performances, le record de la classe 3 litres du groupe E1 est lui aussi tombé. D’abord par l’Opel Speedster de Hermann Bollhalder, puis par la Honda Civic de René Köchli. Mais au final, c’est l’Opel qui devance la Honda pour 4 petits centièmes !
L’autre très belle bagarre de ce groupe à opposer les supertourisme de Danny Krieg et Jonas Magnin. Magnin réalise un gros temps dans la première montée, proche du record, et devance Krieg de près d’une seconde. Mais, comme l’an dernier, Krieg accélère au fil de la journée, tandis que Magnin n’arrive plus à égaler son temps de première montée, et Krieg s’impose pour un petit peu moins de 2 dixièmes.

Enfin, dans le groupe TCR, Michel Zemp réalise une nouvelle fois d’excellent temps, se classant 5ème des voitures de tourisme, juste derrière Neff. Son rival Patrick Flammer a malheureusement abandonné suite à une sortie de route lors de la seconde montée.

Tandis que le championnat suisse observera une trêve jusqu’au Rangiers à la mi-Aout, nous serons présent le weekend prochain à la course de côte de Limanowa, en Pologne, pour une nouvelle manche du championnat d’Europe.