Hillclimb Limanowa


La 9ème manche du championnat d’Europe de course de côte se déroulait en Pologne, à Limanowa, non loin de la frontière slovaque. Avec le forfait de Simone Faggioli après sa casse mécanique le weekend dernier en Slovaquie, Christian Merli était le grandissime favori de cette épreuve, et, avec un nouveau revêtement sur la première moitié du tracé, le record allait encore trembler.

Dès la première montée de course, l'affaire était pliée : record battu de plus de 2 secondes, et plus de 10 secondes d'avance sur son premier poursuivant. La seconde montée ne sera qu'une formalité, et il remporte très nettement la course.
Derrière lui, le luxembourgeois Guy Demuth prend le meilleur sur un autre italien, Fausto Bormolini, avec 8 dixièmes d'avance lors de la première montée. Lors de la seconde montée, Bormolini devance Demuth, mais pour 1 dixième seulement, laissant donc Demuth sur la deuxième marche du podium.

En voiture de tourisme, c'est le tchèque Vladimir Vitver qui réussit le meilleur temps de la première montée avec son Audi TT, en devançant par seulement 3 dixièmes le surprenant pilote polonais Szymon Lukaszczyk, qui effectue seulement sa deuxième année de sport automobile. Mais attention, car Waldemar Kluza et Michal Rataczyk sont également dans la même seconde. Lors de la seconde manche, Lukaszczyk améliore de près de 3 secondes et remporte une belle victoire. Il devance Rataczyk et Kluza, pour un triplé polonais, Vitver ne terminant qu'à 2 dixièmes de Kluza.
En groupe GT, Pierre Courroye se trouva bien seul après le forfait de Jan Milon après les vérifications techniques. Il remporte donc largement son groupe devant Martin Jerman.

Les spectateurs polonais, véritables fans de sport automobile n'hésitant pas à taper dans la main des pilotes ou à allumer des fumigènes lors de la redescente, on put apprécier un beau spectacle, malgré quelques forfait notables comme Faggioli, Lampert, Giuliani ou Milon, ou même le polonais Dubai qui a dû renoncer après les essais de samedi.
Prochain rendez-vous pour notre part, la course de côte d’Osnabruck, en Allemagne, avec un plateau très impressionnant comme tous les ans là-bas.