Osnabrucker Bergrennen


Comptant pour la Bergcup, le championnat du Luxembourg et la coupe d’Europe des courses de côte, la course d’Osnabrück est devenu un rendez-vous international majeur, avec des pilotes venant de nombreux horizons. Cette année encore, la liste des engagés contenait des pilotes de 14 nationalités. Cette année, le timing a permit de faire 3 montées d’essais puis une montée supplémentaire pour les pilotes le voulant, puis 4 montées de course.

Dès les essais, un pilote sort d’ores et déjà du lot : Sébastien Petit parvient à battre déjà à battre le record du tracé, détenu depuis l’an dernier par l’italien Christian Merli. Mais cela n’était que les essais, il va falloir confirmer cela en course. Dès la première manche, le record de Merli tombe. Mais ce n’est pas Petit qui le bat le premier, mais Patrik Zajelsnik, qui passe pour la première fois sous les 51 secondes. Mais ce record n’aura tenu que pendant 30 secondes, le temps que Petit ne franchisse la ligne. La marque est encore abaissée, et Petit prend les devant avec 6 dixièmes d’avance. Derrière eux, une lutte se dessine pour la 3ème place entre Marcel Steiner et Christoph Lampert, les 2 pilotes étant séparés par 3 dixièmes, mais a déjà plus d’une seconde de Petit. Lors de la seconde manche, Petit améliore encore son temps de 2 dixièmes, alors que Zajelsnik réalise une moins bonne performance. Lors de la 3ème montée, Zajelsnik améliore de 6 dixièmes son meilleur temps, mais reste à 2 dixièmes du meilleur temps de Petit. Enfin, à l’addition des 2 meilleures montées, Petit l’emporte avec une 1 seconde d’avance sur Zajelsnik. Pour la troisième place, Steiner est plus régulier que Lampert, et termine au final 3ème pour 4 dixièmes face à l’autrichien
En voiture de tourisme, Ronnie Bratschi prend le meilleur lors de la première manche, mais Nicolas Werver n’est qu’à 3 dixièmes du suisse, tandis que Nikolay Zlatkov est déjà à plus d’une seconde. Lors de la seconde montée, Bratschi frappe fort en améliorant d’une seconde son temps, tandis que Werver n’améliore que de 3 dixièmes. Dans la 3ème, Werver donne tout, et même un petit peu trop et part à la faute sans dommage. Il pourra effectuer la dernière montée, lors de laquelle il réalisera son meilleur temps de la journée, mais il termine avec 1,6 secondes de retard à l’addition des 2 meilleures montées. Zlatkov complète le podium, à 8 dixièmes de Werver.
Dans la classe 2 litres du groupe E1, Dirk Preisser réalise le meilleur temps de la première montée, avec un dixième d’avance sur Tom Strasser. Lors de la seconde montée, l’autrichien améliore de 3 dixièmes, tandis que Preisser réalise un moins bon temps. Dans la 3ème, Preisser améliore son meilleur temps, et reprend la tête d’un rien à l’addition des 2 meilleures montées. Lors de l’ultime ascension, Strasser améliore son 2ème meilleur temps, et s’empare de la première place pour 7 centièmes ! Une lutte magnifique toute la journée dans laquelle l’autrichien sort vainqueur. Pour la 3ème place, la lutte qui opposait Patrick Orth à Canio Marchione fut tout aussi belle, 3 centièmes les séparant uniquement, et tout cela à peine plus d’une seconde de la première place. Une fois de plus, cette classe à livrer un fabuleux spectacle, avec de belles autos et des pilotes incroyables.

8 montées au total sur ce weekend, une course se terminant relativement tôt et de la bagarre avec des records qui sont tombés, cette édition de la course de côte d’Osnabrück aura permis de redresser la barre après un cinquantenaire décevant. Mais de nombreux pilotes de la Bergcup boudaient encore cette année l’épreuve, mais espérons qu’il reviendront participer à cette grande fête de la course de côte.
Prochain rendez-vous pour nous, la manche suisse du championnat d’Europe des courses de côte avec Saint-Ursanne - les Rangiers le weekend du 19 Août.