Preview Ecce Homo


Après la tournée ibérique, le championnat d’Europe des courses de côte va faire étape en République Tchèque pour la cinquième manche du championnat, pour la traditionnelle course d’Ecce Homo, à Sternberk, qui fut le théâtre des FIA Hillclimb Masters en 2016. En plus du championnat d’Europe, cette course compte également pour le championnat tchèque mais aussi pour le championnat d’Autriche, ce qui lui assure un plateau de très grande qualité.

Pour la victoire scratch, le duo italien Christian Merli - Simone Faggioli seront une nouvelle fois les favoris, avec un avantage à Merli qui est très rapide cette année, et qui vient tout juste de battre un nouveau record lors de la course de côte de Verzegnis en Italie. Derrière eux, la lutte promet d’être belle. On retrouvera déjà des pilotes tchèques, avec la Norma Mitsubishi de David Komarek, la Norma de Vaclav Janik, ou bien encore celle de Dusan Neveril. Mais celui qui paraît le mieux armé de l’armada tchèque est bien sur Milos Benes et son Osella FA30. Au niveau des pilotes étrangers, il faudra notamment surveiller les Osella FA30 de l’italien Diego Degasperi ainsi que celle de l’autrichien Christoph Lampert, auteur d’une très belle performance chez lui au Rechberg. Mais il faudra aussi surveiller le suisse Marcel Steiner, s’il participe suite à ses problèmes mécaniques d’Eschdorf, ou bien l’espagnol Javier Villa, très spectaculaire sur son BRC, ou bien encore le français Cyrille Frantz, qui avait réaliser des débuts prometteur à Eschdorf avant de connaître des soucis mécaniques. Mais la liste des pilotes en voitures de compétition est impressionnante.

Pour le groupe E2-SH, on retrouvera le duel entre les 2 tchèques Dan Michl et Vladimir Vitver. Mais attention à la Ford Fiesta WRC de Marek Rybnicek, à la Lancia Delta de Fulvio Giuliani ou bien encore la BMW M3 GTR E92 de Karel Hubacek.
Dans le groupe E1, les têtes d’affiches seront notamment autrichienne avec la Golf de Karl Schagerl qui est toujours redoutable d’efficacité. Mais il devra lutter notamment contre l’Audi de Karl Werner, et, même s’il sera un peu en retrait, l’illustre Felix Pailler sera bien présent avec sa Lancia Delta, lui que les spectateurs tchèques adorent. Mais attention aux pilotes tchèques, notamment à la Mitsubishi de Richard Meixner.
Enfin, dans le groupe GT, la victoire devrait se jouer entre les McLaren du français Pierre Courroye et du slovaque Jan Milon, même s’il faudra surveiller les performances de la Lamborghini de Martin Jerman qui roule à domicile.

Le spectacle s’annonce une fois de plus sublime le long des 7km de ce superbe tracé, et les nombreux spectateurs présents seront ravis d’être présent à cette course, avec une grande variété de voitures, allant des voitures de pointe, à d’autres plus originales comme des Skoda pickup ou bien une superbe March HSS Can-Am inscrit dans la course historique.