Bergrennen Reitnau


La petite ville de Reitnau, dans le canton d’Argovie en Suisse, accueillait sa traditionnelle course de côte, véritable fête où les essais et les courses se déroulent sur la seule journée de dimanche. Véritable succès populaire avec plusieurs milliers de spectateurs le long du tracé de 1,6 km, la fête aura été belle cette année, avec la présence du soleil du début en fin de course, et avec un plateau d’une incroyable qualité.

Côté course justement, le valaisan Eric Berguerand avait annoncé en début de semaine que ses problèmes moteurs n’étaient pas résolus, et qu’il ne participerait pas à la course. Mais, alors que sa voiture étaient entre les mains de son préparateur, celui réussi à réparer le problème, et le voici en route vers Reitnau. Marcel Steiner aura donc un challenger, même si Eric va monter dans la voiture avec son nouveau moteur pour la première fois. Lors de la première montée, Marcel Steiner donne déjà le ton : il prend la première place avec 2 secondes d’avance sur Berguerand, et s’empare surtout du record du tracé, détenu depuis quelques années par Berguerand. Lors de la seconde montée, aucun des 2 pilotes n’améliore son temps, mais l’écart à l’addition des 2 montées s’accentue. Steiner remporte donc une belle victoire, mais, pour Berguerand, l’important était ailleurs : il a pu enfin effectuer ses premiers tours de roue (sa première course de la saison était prévue à Eschdorf début mai), et terminant les 4 montées prévues au programme et en collectant des données pour travailler sur la voiture. Tout ne sera pas encore prêt pour la course suivante, Massongex arrivant le weekend prochain, mais il peut enfin apercevoir le bout du tunnel.
Pour la place restant sur le podium, Thomas Amweg s’empare de cette place d’honneur, avec 2 secondes d’avance sur Christian Balmer, qui s’impose dans la classe 2 litres devant Marcel Maurer.

En voiture de tourisme, la victoire allait se disputer entre 3 pilotes du groupe E1 : Reto Meisel effectuait son retour avec un air de revanche : absent à Hemberg, il a vu à distance Roger Schnellmann puis Ronnie Bratschi battre son record. Lors de la première montée, Schnellmann réalise le meilleur temps, devançant Meisel d’uniquement 8 centièmes. Les 2 pilotes ont d’ores et déjà battu le record de Meisel de 2016 de 3 dixièmes. Bratschi éprouve plus de difficultés sur ce tracé très technique : son style de pilotage très agressif l’éloigne un peu de la trajectoire idéale, et perd 8 dixièmes. Lors de la seconde montée, Meisel réalise une superbe ascension et améliore d’une seconde, pendant que Schnellmann n’améliore que 4 dixièmes, le faisant finir une nouvelle fois à une belle deuxième place pour quelques dixièmes. Bratschi quand à lui n’améliore pas, et se retrouve au final à 3 secondes de Meisel. Au niveau des bonnes performances de ce groupe, on peut noter la 5ème place de Simon Wüthrich qui confirme sa bonne performance de Hemberg, ainsi que la nouvelle victoire en classe 2 litres de Danny Krieg, qui devance Reto Steiner d’un petit peu plus d’une seconde. René Köchli s’impose dans la classe 3 litres, tandis que Martin Bürki a une nouvelle fois dérouler en classe 1.6 litres pour s’imposer avec 7 secondes d’avance, tandis que le pilote de Reitnau, Marc Buchser, s’impose en classe 1.4 litres.

Autre très grosse performance à signaler, la magnifique 4ème place en voiture de tourisme pour la Seat Leon TCR de Michel Zemp, devant des pilotes comme Romeo Nüssli, Thomas Kessler, Frédéric Neff, … . Après sa lutte serrée avec Patrick Flammer à Hemberg, il devance ici son rival à la Opel Astra TCR de plus de 4.5 secondes.

Enfin, dans le groupe IS, nouvelle victoire pour Frédéric Neff, qui bat lui aussi le record de son groupe. Il devance l’autre Porsche de Bruno Sawatzki de près de 5 secondes, et le vainqueur de la 2.5 litres, Urs Banz, qui aura réalisé une excellente course avec son Opel Ascona. Dans cette classe 2.5 litres, les 5 premiers pilotes se tiennent en seulement 1 seconde ! Banz devance le surprenant Rolf Burri, Roman Marty, Josef Koch et Harry Eberle. La classe 2 litres revient à un excellent Philip Niederberger, tandis que Christoph Mattmüller remporte la classe 1.6 litre avec seulement 2 petits dixièmes d’avance.

Le championnat suisse continue le weekend prochain dans le Valais pour le retour de la course de côte de Massongex. Mais, pour notre part, le weekend prochain sera occupé par 2 événements : la course de côte de La Broque - Schirmeck en Alsace, et la course de côte de Homburg en Allemagne, où l’on pourra notamment voir Timo Bernhard, vainqueur des 24h du mans 2010 et 2017 et récent détenteur du record de la Nordschleife sur la Porsche 919, qui sera présent avec une de ses Porsche Cup de dernière génération.