Course de cote de Turckheim


Avant-dernière manche du championnat de France des courses de côte, Turckheim - 3-Épis est généralement une course très populaire parmis les pilotes : son tracé de près de 6 kilomètres est un vrai plaisir pour les pilotes. Cette année, ce sont plus de 200 pilotes qui s’étaient donnée rendez-vous à côté de Colmar, nombre légèrement inférieur aux années précédentes, comme beaucoup de courses cette année.

Suite à sa sortie à Chamrousse, Geoffrey Schatz a tiré un trait sur sa fin de saison et laisse Sébastien Petit bien seul pour la victoire. Sans forcer, il termine à 3 secondes du record de l’an dernier, il s’impose avec près de 4 secondes d’avance sur Cyrille Frantz. David Meillon complète le podium, à près d’une seconde de Frantz. Sébastien Petit est donc officiellement champion de France pour la deuxième année consécutive.
En classe CN2, Julien Français a dû faire face à la concurrence d’Etienne Pernot, qui avait prit la tête après la première montée, Français devant réparé sa fuite d’essence sur sa Norma.

En voiture de tourisme, Pierre Courroye devait participer à la course après sa course de GT4 à Magny-Cours. Malheureusement, une fois arrivé samedi soir, il a été informé qu’il ne pourrait pas prendre le départ. Sans lui, Yannick Poinsignon réalise le meilleur temps de la première montée, 2 secondes devant Nicolas Werver. Lors de la seconde montée, Werver est le seul à améliorer, mais reste encore derrière Poinsignon. Dans la dernière montée, Werver améliore très nettement, de près de 4 secondes, et s’empare de la victoire devant un Poinsignon qui n’aura pas démérité.

Sébastien Petit remporte sa deuxième couronne consécutive sur l’épreuve organisé par son ASA. En voiture de tourisme, le suspense reste entier, et le titre se jouera lors de l’ultime épreuve, à Limonest.