Preview Saint-Ursanne - les Rangiers


Le weekend prochain aura lieu la prochaine course du championnat de Suisse et du championnat d’Europe des courses de côte, avec la traditionnelle course de Saint-Ursanne - les Rangiers. Avec près de 200 engagés, la course réussi un joli coup comparé à l’an dernier, avec un bitume refait intégralement ses dernières années.

Bien sur, pour la victoire, on attend le duels des italiens entre Christian Merli et Simone Faggioli. Si Merli avait prit le dessus en début de saison, il rencontre des problèmes moteurs ces derniers temps. De son côté, Faggioli est revenu avec le châssis de 2017, et les résultats sont au rendez-vous : 3 victoires consécutives en Italie, en Slovaquie et en Pologne. Derrière eux, on retrouvera le duel entre l’autrichien Christoph Lampert et Diego Degasperri, arbitrer par les pilotes Suisse : Marcel Steiner qui vient de prendre une belle 2ème place à Osnabrück en Allemagne, et Joël Volluz si il arrive à réparer son auto après sa sortie en Allemagne. Enfin, Fausto Bormolini et Robin Faustini seront à surveiller, tout comme le duel des Osella PA30 de Petr Vitek et Simon Hugentobler.
En classe E2-SS 2 litres, un plateau international sera également présent avec le français Billy Ritchen, les suisse Joël Grand et Jean-Marc Salomon, le britannique Darren Warwick qui revient aux Rangiers, et l'irlandais Paul O’Connell avec une Dallara F308/11.
Dans la classe 2 litres du groupe E2-SC, la lutte s’annonce belle entre les 4 partants : le tchèque Petr Trnka, l’allemand Alexander Hin et les suisse Michel Zemp et Jérémy Noirat.

En voiture de tourisme, les 2 pilotes suisse Ronnie Bratschi et Roger Schnellmann reprendront leur duel. Schnellmann est invaincu face à Bratschi cette année, mais Bratschi a dû abandonner 2 courses où il avait prit l’avantage. Sur ce tracé très rapide, Bratschi devrait avoir un léger avantage. Pour se mêler à la lutte, on retrouvera les pilotes tchèque Marek Rybnicek, Dan Michl et Vladimir Vitver.. Si le second apparaît un peu en retrait cette saison pour son retour après un gros accident en 2017, Rybnicek pourrait bien se mêler à la victoire, avec sa voiture très performante sur les tracés rapides. Pour Vitver, le manque de rythme pourrait se faire sentir vu qu’il ne participe qu’épisodiquement à des courses, mais il a le potentiel pour se mêler à la lutte. Nicolas Werver pourrait également avoir son mot à dire.
En classe 2 litres du groupe E1, la lutte devrait opposer Ruedi Fuhrer, Sébastien Coquoz, Jonas Magnin, Eddy Tapparel ou encore Fabien Houlmann.

Dans le groupe IS, Frédéric Neff sera le grand favori en l’absence de Gérard Nicolas.
Dans la classe 2 litres de ce groupe, la lutte s’annonce intense entre Patrick Vallat, Manuel Santonastaso, Philip Niederberger, Patrick Hedinger et le retour de Thomas Frei avec sa belle Kadett.

La course s’annonce prometteuse, mais la météo pourrait avoir un gros impact, avec de la pluie annoncée tout le dimanche.