Bergrennen Reitnau


La deuxième manche du championnat de suisse des courses de côtes avec lieu ce weekend, à Reitnau, sous la canicule. Ce qui n’a pas embauché les pilotes de se battrent à coup de quelques dixièmes.

Pour la victoire, Eric Berguerand se montrait le plus rapide lors des essais, devançant Marcel Steiner de plusieurs dixièmes. Lors de la première montée, Steiner réalise un temps à plus d’une seconde de son record de l’an dernier. Berguerand s’élance quelques minutes plus tard, et le résultat est sans appel : 47.35s, le record est d’ores et déjà tombé, et il prend une avance de plus d’une demie seconde. Lors de la seconde montée, Steiner attaque fort, mais l’arrière de sa LobArt semble se dérober lors des accélérations, comme tout au long du weekend. Il améliore de près d’une demie-seconde, mais la porte est grande ouverte pour la victoire pour Berguerand, qui doit surtout rallié l’arrivée sans faire de grosse faute. Mais il fera mieux que cela, puisqu’il bat une nouvelle fois son record d’un dixième, et remporte la course avec près de 3 secondes d’avance.
Pour la troisième place du podium, Thomas Amweg devance Robin Faustini d’une demie-seconde par montée. Mieux, il termine à un petit peu moins de 5 secondes de Steiner, un résultat très encourageant pour la suite de la saison du jeune pilote.
De même, la lutte pour la 5ème place fut superbe, avec 4 pilotes qui se tiennent en 1.5 seconde. Michel Zemp créé la surprise lors de la première montée avec le 5ème temps scratch, mais il réalisera un moins bon temps de plus d’une seconde dans la seconde manche, et se classera au final 8ème. Lors de cette première montée, Thomas Zurcher devance de 2 dixièmes Christian Balmer, et de 9 dixièmes Simon Hugentobler, de retour avec sa Reynard 97D. Lors de la seconde montée, tous ses pilotes améliorent, Zurcher et Hugentobler réalisent le même temps, tandis que Balmer se retrouve à 5 centièmes de ces 2 pilotes. Zurcher finit donc 5ème, juste devant Balmer, Hugentobler et donc Zemp.

En voiture de tourisme, la lutte entre les pilotes Mitsubishi Ronnie Bratschi et Roger Schnellmann allait reprendre, avec Thomas Kessler en embuscade s’il n’a pas de soucis. Dès la première montée, Kessler se retrouve distancé, en étant juste devant les voitures des classes inférieures. Roger Schnellmann est le suivant a passé la ligne, et il prend près de 4 secondes d’avance. Bratschi arrive à son tour, et s’empare de la seconde place, à seulement 8 centièmes de Schnellmann! Lors de la seconde montée, Kessler part en tête-à-queue, sans abimé la voiture. Schnellmann est alors arrêté au drapeau rouge, et va devoir s’élancer une nouvelle fois sur la piste brûlante. Du coup, Bratschi part avant lui, et améliore son temps d’une seconde, mettant la pression sur son rival. Et Schnellmann répond présent, en améliorant de 1.2 seconde son temps et remportant donc une superbe victoire, pour 3 dixièmes.
Sur la troisième marche du podium du groupe E1, on retrouve le vainqueur de la classe 2 litres avec Danny Krieg, en devançant de juste le vainqueur de la 1.6 litre Martin Bürki, toujours redoutable avec sa Polo et le vainqueur de la classe 3 litres, Hermann Bollhalder, les 3 pilotes n’étant séparés que par 1 seconde au classement.
En groupe IS, les Porsche de Willi Jenni et Paul Büetiger se loupent à la première montée, les deux pilotes améliorant leur temps de respectivement 2 et 1 seconde en 2ème montée. La victoire s’est donc jouée entre 3 Opel : Jürg Ochsner prend les devants dans la première montée avec sa Kadett 2 litres, avec un dixième d’avance sur Urs Banz et sa Ascona 2.5 litres, et 3 dixièmes sur Joseph Koch et sa Kadett 2.5 litres. Lors de la seconde manche, Ochsner améliore en premier son temps. Banz n’arrive pas à en faire de même, et restera donc derrière. Koch est le dernier à s’élancer, améliore son temps tout en réalisant le meilleur temps du groupe pour la journée, mais cela reste insuffisant pour s’emparer de la tête, il finit du coup 2ème.

De magnifiques batailles une fois de plus dans ce championnat, et des performances fantastiques, avec le 2ème record en 2 courses pour Eric Berguerand. La suite du championnat se déroulera à Massongex, non loin du lac Léman, dès le weekend prochain.
De notre côté, nous serons présents le weekend prochain à la course de côte de La Broque - Schirmeck sur un magnifique tracé, pour le championnat de France 2ème division et le championnat du Luxembourg.